[Bafouilles] Mon expérience comme PMR dans les salons et conventions.

Depuis que j’ai déménagé, je dois prendre les transports en commun pour faire la plupart de mes déplacements. Pour ceux qui ne le savent pas, je suis moi-même en situation de handicap (moteur) et je me déplace avec un déambulateur. Et j’avais oublié à quel point la moindre chose peut être rendue compliquée à cause de 2 centimètres de trop ou alors à cause de l’incivilité et l’incompréhension des autres. Malheureusement, le sujet serait hors de propos sur mon blog, alors je vais me concentrer sur quelques chose qui pourrait vous parler à toutes et tous : l’accessibilité des conventions et salons. C’est vraiment un article qui me tient un coeur. Non pas pour me plaindre, mais pour souligner que tout n’est pas parfait et peut-être ainsi faire changer les choses (oui, je peux espérer).

NB: cet article risque d’être modifié au fur et à mesure des conventions que je visite. Car oui, il y aura toujours quelque chose à dire.

Résultat de recherche d'images pour "convention pgw"

Ma situation.

Pour mieux comprendre les difficultés que j’ai pu rencontrer, il me semble qu’il est important de rappeler le contexte et la situation dans laquelle je suis. Encore une fois, je ne fais pas cet article pour me faire plaindre et que les gens aient pitié de moi. D’ailleurs, je vis avec cet handicap depuis ma naissance et je le vis bien. Cet article est là pour tirer la sonnette d’alarme et dire aux organisateurs de salons et de conventions que tout n’est pas parfait, surtout quand on est en situation de handicap.

Bref, en soit, je suis une Personne à Mobilité Réduite (PMR), c’est-à-dire que j’ai un handicap moteur. Enfin dans mon mon cas, c’est un peu particulier car j’ai en fait une Infirmité Moteur Cérébrale (IMC, mais cette appellation n’existe plus), c’est-à-dire que des problèmes dans mon cerceau ont entraîné mon infirmité qui est visible de l’extérieur. En résumé, j’ai du mal à marcher seule et j’ai besoin, par conséquent, d’un déambulateur. Et oui, les déambulateurs ne sont pas exclusivement réservés aux personnes âgées dans les maisons de retraite ! Je le vois dans vos regards et que vous vous posez la question, si si ! (rien ne vous empêche de venir à ma rencontre et de venir me parle 😉 )

Résultat de recherche d'images pour "déambulateur"

Quand je suis en convention, que ce soit en tant que presse ou simple visiteuse, je vais toujours accompagnée de Vercetti, qui est d’une très grande aide pour moi. Il porte dans son sac-à-dos tout le nécessaire, mais surtout, il prend les photo et les vidéo. Chose que je ne peux pas faire quand je pousse mon déambulateur. Aussi, c’est souvent qu’il est devant moi dans les allées afin de dégager le passage, que ce soit les personnes ou alors des détritus ou des objets qui ne devraient pas se trouver dans le passage. Hey, les gens, les poubelles ça existe ! Pensez aux autres et permettez qu’on ait un lieu de partage propre et agréable.

Les problèmes rencontrés.

Les problèmes que j’ai rencontrés ce sont surtout des problèmes d’organisation et de bon sens que de non application des règles d’accessibilité. Souvent, ce sont les bénévoles qui sont mal informés, et qui ne veulent pas me faire passer en priorité malgré ma carte handicapée car “ils n’ont eu aucune consigne à ce sujet“. Alors que c’est l’application de la loi, tout simplement. Souvent, d’ailleurs, on ne sait pas m’indiquer où se situent les ascenseurs qui permettent d’accéder souvent aux grands événements des conventions et des salons (concerts, Master Class, conférences…).

Les files d’attente.

Notamment, il y a un problème avec les files d’attente. Bien que je me déplace avec un déambulateur, les bénévoles ont du mal à se dire tout de suite que j’ai sans doute des problèmes pour me déplacer et rester longtemps debout. Je suis souvent obligée de me présentée à la sécurité pour qu’on me laisse passer en priorité. Je pense que c’est surtout un problème d’éducation que de formation. Que ce sont des personnes qui ne sont pas souvent, voire pas du tout, confrontées au handicap. Autre chose que j’ai constaté : dans certaines conventions, il existe effectivement une file pour les PMR, mais elle est souvent confondue avec celle des familles nombreuses (4 personnes et +). Ce qui fait que je me retrouve à attendre comme dans une file normale, comme si cela ne servait à rien. Et parfois, la file “normale” avance plus vite que la file “prioritaire“. Allez comprendre. Je ne sais pas si c’est seulement moi à qui cela pose problème, mais je trouve tout cela pas bien logique.

Résultat de recherche d'images pour "file d'attente"

L’accessibilité au bâti.

Enfin, je vais vous parler de l’accessibilité du bâti. Comme les salons et les conventions sont organisés dans des lieux publics qui doivent répondre aux normes, souvent il n’y a pas de problèmes. Néanmoins, il y a certaines rampes qui sont tellement mal fichues que cela m’a abîme les roues de mon déambulateur. En effet, les rampes d’accès sont en fer et crantées et du coup accrochent les roues. Je ne sais pas ce qui est passé dans la têtes des personnes qui ont conçu ces rampes… Et même si une partie de mon matériel est prises en charge, j’ai quand même des sous à sortir de ma poche. Alors si je pouvais garder mon matériel dans un bon état et assez longtemps, ça serait top. Merci.

Résultat de recherche d'images pour "rampe d'accessibilité"

Un autre constat que j’ai pu faire : il y a très rarement des endroits où on peut s’asseoir, mis à part dans le coin restauration, si celui-ci n’est pas pris d’assaut par les autres visiteurs. Une personne à mobilité réduite n’est pas forcément en fauteuil et a donc besoin de s’asseoir régulièrement. Et il faut savoir que le périmètre de marche peut être plus ou moins important selon les pathologies. Alors, s’il-vous-plaît, pensez aux personnes avec un déambulateur, une canne, des prothèses et j’en passe. On a besoin de s’asseoir pour ne pas finir chez le médecin à la fin du weekend et garder un bon souvenir du salon ou de la convention.

EDIT : après avoir ait une convention où l’on m’a dit que ‘il n’y avait pas de chaises nulle part pour des raisons de sécurité, je me suis un peu renseigner. Pour les établissements accueillant du public, et notamment les lieux et salons culturels, l’organisateur a une obligation envers les PMR pour que ces dernières puissent se reposer à tout moment. C’est-à-dire soit se reposer dans un espace dédié ou alors, tout simplement, s’asseoir. Il ne m’a fallut que quelques minutes pour vérifier cette information. Alors, chers organisateurs, faites attention à ce que peuvent vous dire les organismes de sécurité.

Des obligations qui ne sont jamais respectées.

Plus haut, j’ai écrit que je n’ai pas vraiment rencontré de problèmes, mais je ne parle que dans mon cas, personne à mobilité réduite. Sauf qu’il y a bien d’autres handicap qui sont souvent oubliés. Même si dans la tête des gens, PMR signifie toujours personne en fauteuil, alors que NON.

Résultat de recherche d'images pour "handicap"

Les organisateurs passent (trop) souvent à côté des obligations d’accessibilité, en dehors de celles du bâti. Par exemple, il est obligatoire que toutes les conférences et autres animations soient accompagnées de la projection de textes qui expliquent ce qui est raconté pour les personnes mal et non entendantes puissent profiter pleinement. De même, la programmation est censée être imprimée en quelques exemplaires en braille afin qu’elle soit mise à disposition des personnes mal et non voyantes. Enfin, il est censé avoir à l’accueil une personne qui sait signer afin de guider les personnes sourdes et muettes. Je n’ai jamais vu ces dispositions mises en place.

J’espère que dans les prochaines années, l’accessibilité des salons et des conventions sera parfaitement aux normes. Ce genre d’événement c’est surtout un moment de partage autour d’une même passion, un moment inclusif et non discriminatoire. Cet article représente sans doute un grain de sable dans l’immensité de la mer. Cependant, il faut bien que quelqu’un souligne ces choses pour enfin voir un jour des améliorations.


N’hésitez pas alors à partager cet article, à en parler autour de vous. Surtout si dans votre entourage vous connaissez des personnes, des bénévoles qui travaillent au bon déroulement de ces événements.

En attendant le prochain article, on se retrouve sur mes différents réseaux :
▶️ Facebook ▪️ Twitter ▪️ Instagram ▪️ MyTip ◀️

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *