[Versus Fighting] Soul Calibur VI : l’honneur du sabre est-il sauf ?

Comme vous le savez certainement si vous me suivez sur les réseaux sociaux, j’ai décidé que cette année serait l'”année du Versus Fighting. Un retour aux sources en soi, puisque c’est le style de jeu que je préfère. Avec Pokémon 😉 Après plusieurs semaines de dosage, je peux enfin donner mon avis sur ce jeu.

Un peu d’histoire.

Suite directe de Soul Blade, Soul Calibur a pour particularité d’être un jeu de combat basé sur les armes blanches. Centré autour d’une quête pour acquérir la lame ultime, le Soul Edge, différents personnages font s’affronter tour à tour, sur fond de drama familiaux.  Le premier Soul Calibur est sorti en 1998 sur borne d’arcade, puis en 1999 sur la fameuse Dreamcast. Et pour revenir au jeu qui est sorti le plus récemment, le 19 octobre 2018 sur PS4, Xbox One et PC, l’histoire déroule en 1586. Celui-ci a été encensé par les joueurs et la presse, grâce à l’amélioration du gameplay.

Soul Blade

La prise en main.

Pour tout vous dire, c’est la première fois que je me penche sérieuse sur un Soul Calibur. Même si j’ai Soul Blade à la maison. Au début, j’appréhendais vraiment la prise en main, étant habitué au gameplay de Tekken, et donc je ne suis pas habituée à cette notion de “petit coup” et de “moyen coup”. Notion qu”on retrouve également dans Street Fighter (dont j’en parlerai plus tard sans doute dans un autre article). C’est vraiment quelque chose de nouveau pour moi, que je dois apprendre à maîtriser. Ca commence à rentrer tout doucement. Pour l’instant, je m’entraîne à la manette, pour ensuite faire une transition plus certaine sur le stick arcade. Par contre, quel dommage de ne pas pouvoir s’entraîner en ligne, faute d’adversaires…

L’autre chose à prendre en compte, c’est le choix de mon “main“, comprenez le personnage qu”on va jouer principalement. Etant donné que j’ai un jeu assez agressif et qui ne se base pas du tout sur la défense (alors pas du tout !) et quej ‘ai aucune connaissance du roster, la recherche a été longue. Par principe d’identification, je recherche généralement mon main parmi les personnages féminins. Et, oh surprise, je vois un personnage qui est très proche de la mythologie grecque, une de mes passions. Je m’essaie alors avec Sophitia, une jeune épéiste qui est également équipée d’un bouclier. Je trouve que c’est un personnage qui se joue très bien et dont les coups s’enchaînent assez rapidement. De plus, le personnage n’est pas trop lourd dans ses déplacements, ce qui est assez agréable. Pour l’instant, je pense que je vais la garder en tant que main, même si cela ne m’empêchera pas de changer plus tard.

Sophitia

Une fois n’est pas coutume : les cross-over.

Comme dans tous les Soul Calibur, il n’est pas rare de voir apparaître des personnages provenant d’autres licences. Et pour ce nouvel opus, c’est le sympathique sorcier Geralt de The Witcher qui rejoint l’histoire.  Ayant traversé une faille spatio-temporelle, il se retrouve dans un monde qu’il n’est pas le sien. Afin de rentrer chez lui, il essaie de s’emparer du Soul Edge et utiliser ses pouvoir afin d’ouvrir un nouveau portail. Voici comment ce personnage assez charismatique a été introduit dans la licence.

Geralt - Soul Calibur VI

Mais il ne sera pas le seul à faire son apparition. En effet, grâce aux différents DLC, vous pouvez également incarner 2B de NieR Automata. C’est également une licence que je connais peu, voire pas du tout (mais à quoi tu joues en fait Mido ?!). Disponible depuis le 18 décembre dernier, l’androïde  peut manier l’épée, la lance et différents accessoires tirés de sa licence d’origine.

2B - Soul Calibur VI

Je sais que c’est habituel dans Soul Calibur de trouver des personnages invités. Cependant, étant donné tous les cross-over sans queue ni tête dans l’univers vidéoludique, j’ai un peu de mal avec ce concept. Cela permet de ramener effectivement les fans d’une licence et de faire connaitre le jeu de base. Et Super Smash Bros Ultimate est sans doute un excellent exemple – et je ne dis pas que le jeu est mauvais, au contraire. Toutefois, personnellement, je préfère découvrir le cœur du jeu avant de prendre des personnages ajoutés. Après, ce n’est que mon point de vue, à vous d’être d’accord ou non.


Et vous, que pensez-vous de ce jeu de combat ? 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *