[Media] Quand Internet s'en prend plein la tronche.

J’aurai dû lancer cet article il y a bien longtemps, mais je devais prendre assez et de temps et de recul pour rédiger ce que je pensais sur ce phénomène qui a bien trop duré.

La goutte d’eau qui fait déborder le vase.

A plusieurs reprises, ces dernières semaines, j’ai pu me rendre compte à quel point les média traditionnels peuvent être méprisants envers les nouveaux média, et surtout envers les Youtubers. Et ça ne date pas seulement de cette année. Cette guéguerre que personne ne veut nommer existe bel et bien. Pourquoi ?

Le phénomène a vraiment éclaté au grand jour cette année lorsque Squeezie est passé dans “Salut les Terriens”, présenté par Ardisson. Ce dernier n’est pas à son premier coup d’éclat puisqu’il a fait déjà entendre parlé de lui sur des sujets bien plus controversés. Quand l’émission est passée pour la première fois à la TV, j’étais chez mes parents, et je peux vous dire que je n’avais qu’une seule envie : zapper. Mais comme je suis polie et bien élevée et que mes parents voulaient regarder, j’ai laissé faire. Cette intervention a permis au moins que j’explique à mes parents que la vision qu’avaient Ardisson et Baffie des Youtubers étaient complètement dépassée et erronée.

Thierry Ardisson fait passer toute la génération Y pour des crétins, des illettrés, des gros crétins obèses qui passent leur vie sur Internet à se bourrer de pizza. NON ! Nous sommes des personnes curieuses,qui lisent, s’instruisent, qui s’intéressent à différentes cultures, différentes industries et qui fait vivre des milliers des personnes. Car oui, il y a des personnes qui vivent du jeu vidéo et de la culture geek en générale.

Alors pourquoi tant de violence ?

Pour moi, la réponse est déjà toute trouvée. Tout simplement, Internet et les jeux vidéo sont des concurrents directs et sérieux de la télévision et des autres média dits “traditionnels”. Ce sont des parts de marché en moins, des spectateurs en moins et certainement des revenus publicitaires en moins. Car oui, si une émission, ou plus généralement une chaîne n’intéresse plus, les annonceurs vont délaisser ces média d’un autre temps pour se tourner vers quelque chose qui attire. Et ça, ça fait peur à ces vieux média en berne. Et comment faire en sorte qu’un concurrent perde de la valeur : c’est le dénigrer. Sauf que ça ne marche que pour la génération qui n’ont pas vraiment grandie avec les jeux vidéo et la culture geek, et non pas la génération que ces média essaient d’appâter en vain.

Dans l’extrait de “Salut les Terriens”, Ardisson s’étonne presque que sur Youtube, les streamers ne vendent pas du sexe et autres vulgarités pour attirer les gens. Mais c’est parce qu’Internet est plus intelligent que la télévision qui a voulu surfer sur la mode de la “télé réalité” et qui n’arrive pas à s’en défaire car trop dépendante au niveau financier. Le problème que j’ai avec ce genre d’émission c’est qu’on montre à la jeune génération, qui est assez vulnérable et malléable, que certaines choses abjectes sont “normales”. Une femme qui se fait agresser sexuellement pendant un direct, ce n’est pas normal. Une personne qui se fait moquer publiquement à cause de sa différence, ce n’est pas normal. Montrer ses seins pour gagner de l’argent, ce n’est pas une chose à faire.

La force qu’à le jeu vidéo face à la télévision, c’est que le jeu vidéo est une industrie intrusive, qui essaie de mettre tout le monde sur le même pied d’égalité ; hommes, femmes, jeunes, moins jeunes, personnes en situation de handicap. Tout le monde peut trouver son compte et personne n’est moquée. Et je peux en parler d’un point de vue personnel étant moi-même une femme en situation de handicap. Jamais on ne m’a exclue pour qui j’étais. Je me suis toujours sentie acceptée. Sauf que la télévision veut imposer sa norme, en diffusant des messages confus.

Enfin, Ardisson essaie de balancer un argument qu’il pense avoir un poids et de la valeur. A quoi ça sert e regarder des gens jouer à des jeux vidéo ? Et moi je lui répond : à quoi ça sert de regarder des gens jouer au ballon, à la raquette et tout autre sport ? Cet argument ne tient pas. La télévision vit des événements sportifs puisque c’est ce qui ramène le plus d’audience et de budget publicitaire. Parce que c’est vrai que quand on regarde un match de foot, on est vachement actif ! Mais bien sûr !

On regarde des gens jouer à des jeux vidéo simplement par plaisir et par passion. C’est également l’occasion de faire un avis sur un jeu qu’on hésite à acheter, et encore mieux, c’est aussi l’occasion d’échanger avec d’autres personnes, qui sont parfois à l’autre out del a France ou à l’autre bout du monde. Chose que les média traditionnels ne savent pas faire puisqu’ils doivent passer par le cross-média : l’utilisation des réseaux sociaux. Et dans ce cas, c’est u peu le serpent qui se mord la queue, car les média traditionnels tapent sur les réseaux sociaux, mais en même temps c’est à eux qu’ils doivent leur survie.

Que restera-t-il des média traditionnels dans 10 ans ?

C’est une question qu’on peut se poser légitimement. Que se passera-t-il dans 10 ans ?

Idéalement, tous les foyers seront correctement équipés en terme de débit avec, comme le promet le gouvernement actuel, une fin des zones blanches. Cela ne sera pas du luxe car tout devra se faire via Internet : impôts, CAF, CPAM et j’en passe. C’est-à-dire que dans 10 ans, toutes les générations devront apprendre et savoir utiliser un ordinateur et aller sur Internet.

Dans 10 ans, une nouvelle génération de consommateur sera là, et prendra certainement exemple sur ce qui se passe aujourd’hui, c’est-à-dire délaisser les média traditionnels à défaut de programmes de qualité pour regarder autre chose. Ce seront des consommateurs de Vidéo à la Demande en puissance, des streamers à en devenir, des internautes décomplexés. Dans 10 ans, tous les média papiers disparaîtront au profit du format numérique, les radio survivront grâce aux podcast qu’on peut écouter en différé.

Donc au lieu de taper sur quelque chose qu’ils ne comprennent pas et qu’ils ne connaissent, il devraient s’intéresser à cette nouvelle dynamique, comprendre pourquoi la jeune génération les délaissent et ainsi apprendre de leurs erreurs. Soyons plutôt dans une politique de cohabitation plutôt que dans celle de la confrontation.

Bref, pour conclure, regardez cette vidéo de Julien Chièze qui résume très bien ma façon de penser. Et n’oubliez pas de me dire ce que vous en pensez en commentaire (en toute politesse bien sûr).

 

Une réflexion sur “[Media] Quand Internet s'en prend plein la tronche.

  1. Bien résumé, même si le jeu vidéo est plus “inclusif” qu’ “intrusif” 😉 dans la même veine, il y a cette superbe vidéo de Varobaz qui n’a pas perdu une miette de pertinence : “Les Gamers Sont-ils Méprisables ?” (https://www.youtube.com/watch?v=XLR9GDUDeXg)
    Après, je ne regarde jamais Ardisson, mais j’ai beaucoup entendu parler de lui comme d’une personne presque constamment méprisante avec ses invités ; est-ce que le mépris qu’il a montré envers Squeezie était si différent de celui qu’il montre à ses invités habituels ?

    1. J’ai regardé son interview de Norman, de Norman fait des vidéo. Il l’a bien sûr démonté sur son activité de Youtuber, mais quand il a fallut parler de son one man show, le Ardisson était bien plus sympa. Je pense sincèrement qu’il a une haine de tout ce qu’il ne maîtrise pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *