[Apps] Pokémon GO

Catch’em all ! *ou presque*

Aujourd’hui, j’ai fait enfin ma première chasse géante de Pokémon GO dans le plus grand spot de la ville de Lyon : le Parc de la Tête d’Or. Des dresseurs âgés de 15 à 60 ans (si, si !), le jeu a su réunir plusieurs générations dans une ambiance bon enfant. Les dresseurs du Parc sont devenus même une nouvelle attraction pour tous ses visiteurs.

Les monstres de poche ont commencé à coloniser les smartphones des dresseurs le 5 juillet 2016 en Australie pour enfin arriver en France le 24 juillet. Cette application était attendu par des millions de joueurs qui pouvaient enfin sortir avec leurs propres Pokémon.

Pokémon Go, késako ?

C’est une application qui permet, en se déplaçant en ville ou en campagne, de croiser les fameuses bestioles de la première génération du célèbre jeu vidéo qui souffle cette année ses 20 bougies. Grâce à la Réalité Augmentée (RA) on touche du doigt un rêve presque devenu réalité pour la première génération de dresseurs: capturer et interagir avec des Pokémons dans la réalité.

Grâce à des Pokéballs, le dresseur, ou la dresseuse, peut capturer les Pokémons qu’il va rencontrer sur son chemin. Les premiers que l’on rencontre sont logiquement les starters des cartouches Bleu / Rouge / Vert : Bulbizarre, Salamèche et Carapuce. Mais petite astuce : si vous les éviter trois fois de suite, c’est alors le starter de la version Jaune qui apparaîtra ; Pikachu. Plus votre avatar montera de niveau, plus vous aurez de chances de rencontrer des Pokémons rares et avec des Points de Combats (PC) élevés. Pour gagner en expérience, il suffit de capturer des Pokémons, les faire évoluer ou encore faire éclore des œufs. Les Oeufs sont un des éléments essentiels du jeu car il oblige l’utilisateur de sortir de chez lui et de marcher, marcher et encore marcher. Entre 2 à 10 KM selon les œufs. Nintendo et Niantic ont bien compris la notion de “sortir jouer dehors“.

Le Kit du bon dresseur.

Comme Sacha dans la série animée, un bon dresseur sachant chasser ne part pas sans un bon équipement. Tout d’abord, un smartphone compatible (pauvres utilisateurs de Windows Phone …). Ensuite, une bonne paire de baskets, un sac à dos, une gourde et un chapeau (surtout en ce moment). Et nouvel outil qui est devenu indispensable : une batterie externe. Pour ma part, j’ai choisi celle-ci. Quoi de plus rageant que de croiser un Pokémon absent de notre bestiaire et prier pour que le téléphone ne s’éteigne pas !

Les points forts de l’application.

Pour ma part, je vois deux principales bonnes raisons de jouer à Pokémon GO :

  1. Sortir dehors. Les parents ne sont plus obligés d’hurler après leur enfant geek pour sorte enfin le bout de son nez de son écran pour sortir dehors. Effectivement, cette application contraint le dresseur de sortir dans le monde IRL et explorer des contrées qui lui étaient encore inconnues jusqu’à présent. Bien sûr, j’exagère un peu les traits, mais c’est parfois une réalité. D’après l’application, j’ai marché près de 100 Km depuis que je l’utilise. Maintenant, j’ai des mollets en BÉTON (et de belles marques de bronzage) !
  2. Rencontrer d’autres dresseurs. Les non-joueurs ont toujours eu l’image du gamer associable, qui ne sort pas de chez lui et qui, par conséquent, ne se fait pas d’amis. Mais détrompez-vous ! Des communautés partout en France se sont créées afin de se donner rendez-vous et organiser des chasses géante. Certains peuvent y voir une aberration, mais pour d’autres, c’est toute la raison de l’existence de l’application.

Ses controverses.

Vous avez sans doute vu, lu ou entendu dans les média des débats houleux sur certains aspects négatifs qu’entraîne l’application. Accidents en vélo, Pokémon GO au volant, chute du haut d’une falaise. Lors du lancement de l’application, les média se sont acharné pour chercher la petite bête. Ces derniers temps, c’est u pays entier qui est privé du jeu puisque le gouvernement iranien a décidé de bloquer l’application pour une raison de sécurité nationale (suspicions d’espionnage). Enfin, c’est en France et plus précisément le Maire de la commune de Bressolles (Ain), à 30 Km de Lyon (et à 2 km de chez mes parents), qui a décidé d’interdire d’accueillir des Pokémons et des Pokéstops. Les raisons évoquées : mise en danger directe des piétons et risque d’addiction au jeu. Autant interdire tous les smartphones et les jeux dans sa globalité ! Pour ma part, je ne comprends pas vraiment car il suffit d’un peu de communication et de pédagogie pour éviter ce que redoute l’élu. Bref.

Et vous, êtes-vous un dresseur acharné ? A quelle fréquence jouez-vous ? Comprenez-vous les critiques faites envers Pokémon GO ?

Une réflexion sur “[Apps] Pokémon GO

  1. Je n’ai pas pris le wagon de ce jeu, faute de temps en ce moment (et je n’aime pas faire les jeux à moitié 😉 ) mais j’aime bien suivre les actualités de ce phénomène planétaire, je me demande juste s’il va survivre à l’été ?!

    1. J’espère qu’ils vont réussir à maintenir d’intérêt pour ce jeu, surtout avec l’hiver. Normalement, si mes tuyaux sont bons, la deuxième génération devrait arriver bientôt. Et avec, je l’espère quelques nouveautés de gameplay.

  2. C’est vraiment un jeu amusant, qui encourage à sortir et voir du monde. Cependant, j’ai perdu un peu l’intérêt de jouer à ce jeu. Pas vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *